Valérie Chiasson, une double ambassadrice

  • Valérie Chiasson, une double ambassadrice

    Valérie Chiasson, une double ambassadrice

    Quel est le sens des mots « rouler avec classe » pour vous? Rouler avec une voiture exotique? En décapotable? Avec civisme et de façon sécuritaire?

    Pour moi, la conduite est une histoire de passion. J’aime conduire toutes sortes de véhicules, de petites et de grandes motorisations. J’aime aussi me déplacer avec mes deux jambes, mes mains posées sur le guidon de carbone de mon vélo de route. J’adore me promener, voyager et faire des heures de route à la recherche de nouvelles aventures. Que ce soit à vélo ou en voiture, la sécurité est primordiale pour moi. Quand je rencontre des conducteurs agressifs sur mon passage, je ne comprends pas. Qu’est-ce qui peut être plus important que de rester en vie et la sécurité de tous?

    Nous clamons haut et fort notre droit à la sécurité, mais quelles actions posons-nous personnellement? Il ne suffit que d’un seul matin avec un peu de retard pour oublier cette petite voix intérieure qui nous garde en vie; celle qui fait de nous des humains. Il ne suffit que d’une fois où nous avons le pied trop pesant pour tout briser sur notre passage. Cette voix, qui nous dit de ne pas être agressifs sans raison, d’aider son prochain et d’utiliser sa tête lorsque vient le temps de prendre une décision qui fera toute la différence. Grâce à cette voix, on peut choisir de passer une journée comme les autres ou de faire un séjour à l’hôpital.

    La route appartient à tous, peu importe ce que vous utilisez pour vous déplacer. À chacun sa passion, que ce soit une Porsche, un Jeep, une Toyota ou un vélo!

    Et pour les passionnés de 12 à 75 ans qui aimeraient se « défouler au volant », il existe des écoles de pilotage spécialisées un peu partout au Québec. Il est aussi possible d’obtenir une licence pour faire du « lapping » dans des clubs autos. Le karting est également une bonne option.

    Comments are closed.